Home » Inconvénients du GNR

Inconvénients du GNR

Après avoir compris en quoi consiste le Gazole non routier, il est évident de mettre en confrontation ses avantages et ses contraintes afin de comprendre plus en profondeur l’intérêt du GNR. Par obligation ou par choix, l’utilisation du gazole non routier suscite beaucoup de question sur sa composition et ses intérêts en tant que principal carburant écologique du milieu agricole et forestier pour les engins mobiles non routiers.

Un carburant aux nombreuses contraintes

Parmi un bon nombre de qualité incomparable au fioul domestique, son prédécesseur anciennement utilisé comme combustible, on dénombre un bon nombre de désavantages lié à l’apparition du gazole non routier chez les consommateurs.

Ces contraintes sont toutes associées au GNR standard en opposition à celui de qualité supérieur qui connait un ou plusieurs ajouts d’additifs permettant de supprimer des inconvénients.

La durée du stockage du GNR est inférieur à une durée 6 mois en raison d’une base végétale nommé biocarburant présente dans sa composition. Le carburant gazole non routier doit être renouvelé régulièrement dans les cuves ce qui augmente les coûts de déplacement chaque année.

Ce carburant possède également des propriétés détergentes au niveau des conteneurs pouvant mener à un encrassement des filtres et des éléments d’injection.

La tenue au froid est très faible par cet hydrocarbure qui pousse à de potentiels problèmes d’approvisionnement.

Lors des premières utilisations, un remplacement de matériel est souvent requis (ex: le filtres) à cause des remontés d’impuretés.

Des propriétés hydrophiles sont associés au gazole non routier qui ont pour conséquences de retenir l’eau. Cette eau entraine l’apparition de micro-organisme dans les moyens de stockage.

On peut également parler de la condensation qui est grandement redouté lors d’utilisation du GNR augmentant la quantité d’eau. Puis, le gazole non routier connait souvent une altération de sa stabilité.

Le biocarburant à l’origine

La liste ci-dessus contient les points négatifs à anticiper avant l’achat de votre gazole non routier. L’insertion d’un biocarburant nommé Ester Méthylique d »Acide Gras (EMAG) permet de rouler au gazole bio tout en respectant les accords de Kyoto.

La présence de cet agrocarburant donne de bons avantages, environnemental par exemple, liés à l’utilisation du GNR mais il est également responsable de plus de la moitié des contraintes énumérés dessus.