Home » Les engrais organiques

Les engrais organiques

Qu’est-ce que l’engrais organique ?

L’engrais organique provient de deux sources principales :

– des matières vivantes animales ou marines, principalement obtenues par les déchets des abattoirs (sang desséché, cornes torréfiées, épuration des eaux, guano…) ou directement issues de la mer (maërl, arrêtes de poissons…)

– des matières vivantes végétales, recueillies par le compost, les résidus verts ou à base de plantes (purin d’orties, algues…).

Il ne faut pas le confondre avec l’engrais minéral qui lui est majoritairement issu de l’industrie chimique ou d’exploitation de gisements naturels (potasse, phosphate..).

L’utilisation des engrais organique n’est pas dédié à la constitution du sol mais est plutôt destiné à lui apporter un apport de nutriments en vue de sa fertilisation. En ce sens, il est souvent utilisé pour compléter un terreau afin de nourrir les diverses cultures à venir. L’assimilation est lente, permettant la libération progressive d’éléments nutritifs comme l’azote, la potasse ou le phosphore.

Quelles sont les particularités des engrais organiques ?

Leur utilisation est intéressante car ils ont une décomposition très lente, ainsi, ils apportent de l’azote et multiplient la microflore du sol. Cela est surtout valable pour les engrais organiques d’origine animale, car ils ont besoin d’être minéralisés par un intervenant microbien. Les engrais organiques végétaux les plus connus sont issus du compost ou de l’engrais vert. Le purin d’ortie et le purin de consoude sont également très utilisés pour leurs actions lentes. Les algues quant à elles, sont très prisées par les agriculteurs de la côte, afin de fertiliser naturellement leurs exploitations. Elles se retrouvent de plus en plus souvent dans la composition de nombreux engrais organiques du commerce.

Voici quelques exemples d’engrais organiques et leurs actions :

– La corne broyée est utilisée comme engrais de fond pour le potager et le jardin.

– Les déjections d’oiseaux (guano) sont des engrais complets et rapides, riches en phosphore, en potassium ainsi qu’en oligo-éléments. Cet engrais est préféré aux inter saisons (printemps et automne) en entretien et traitement de fond.

– Le sang desséché a une action plus rapide que les autres engrais organiques. Il est préférable de l’utiliser au printemps.

– Les algues en poudre ou farine sont idéales pour les terres argileuses. Elles ont un effet rapide permettant de mieux résister aux maladies.

– Les cendres végétales sont en partie immédiatement assimilables et sont utiles en sols sableux ou acides, car ils apportent les minéraux entraînés par « lessivage ».

– Le fumier animal est le meilleur engrais organique car il est plus concentré et ne nécessite qu’un apport tous les trois ans.

Quels sont les prix des engrais organiques ?

En fonction du lieu d’achat, des marques, des quantités…, les prix des engrais organiques peuvent varier.

Certains peuvent être gratuits comme le purin d’orties ou de consoude. Il suffit d’une promenade en sous-bois pour en arracher quelques pieds. D’autres peuvent être obtenus gratuitement ou à très bas prix, comme le fumier animal ou le guano. Tous les autres sont accessibles dans les enseignes spécialisées, en grandes surfaces ou sur internet. La corne broyée et le sang desséché sont parmi les plus onéreux. Comptez entre 5 et 11€ le kg.

Source: agriaction.fr : achat d’engrais